Réseaux en cancérologie - Méthodes

Mieux comprendre les réseaux en cancérologie pour les mettre en oeuvre plus efficacement (Étude RCQ) 2014-2018

Aspects méthodologiques

Les résultats sont issus de multiples sources de données : 10 groupes focalisés (2015-2016) incluant 41 gestionnaires, 29 cliniciens et 39 PTC; 54 entrevues individuelles (2015-2017) incluant 8 décideurs du palier politique, 2 représentants PTC du palier politique 42 acteurs impliqués dans l'offre de soins (directeurs, gestionnaires médicaux et clinico-administratifs et chefs de service, cliniciens), et 2 représentants PTC des réseaux locaux; 345 documents (2013-2017), incluant des comptes-rendus, rapports, documents émanant des paliers organisationnel et politique.

Au meilleur de notre connaissance, aucune autre étude au Québec ou ailleurs dans les pays de l'OCDE n’a bénéficié d'autant de regards croisés sur les fonctions de gouvernance en action lors de l'implantation d'un réseau en cancérologie. Les résultats de l’étude sont transférables à d'autres réseaux du Québec et possiblement à d'autres pays industrialisés ayant un système de santé public, et ce, en considérant les forces et limites de l'étude ainsi que le caractère contextualisé de l'intégration.

Le protocole de l’Étude RCQ-2 a été évalué par un comité de pairs et publié dans la revue Implementation Science. L'article est accessible en ligne.

Pour en savoir plus

Le lecteur désireux de s’informer des considérations méthodologiques de cette étude est invité à communiquer avec la chercheure principale, Pre Dominique Tremblay.

Cadre de référence de l'Étude RCQ

Ensemble, pour et avec les personnes
touchées par le cancer

Université de Sherbrooke    Centre de recherche - Hôpital Charles-Le Moyne