Optimisation des pratiques - Contexte

Optimisation des pratiques cliniques et organisationnelles lors des transitions entre les soins oncologiques et les soins de survivance en première ligne (Étude MORO)

Une évaluation réaliste de cas multiples


Pourquoi l'étude est-elle importante?

Au cours de la prochaine décennie, l’augmentation anticipée du nombre de personnes ayant été traitées en raison d’un cancer conjuguée à la rareté des ressources humaines et financières risquent de provoquer une crise au sein des systèmes de santé, non seulement au Canada mais dans la majorité des pays industrialisés. 

Un des moyens d’endiguer cette crise, comme le suggèrent l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et le Canadian Partnership Against Cancer (CPAC), est la mise en œuvre et l’évaluation de modèles de soins intégrés favorisant des transitions plus fluides entre les équipes spécialisées en cancérologie et celles en première ligne et ce, en tenant compte du risque oncologique. Dans la présente étude, le risque oncologique réfère à des aspects liés au cancer et à son traitement, à la détresse et à la présence de multimorbidité. 

Actuellement, les transitions sont contraintes par le fonctionnement en silo dans les systèmes de soins. Elles demeurent variables, incomplètes et assujetties à des ententes informelles. Les transitions mal coordonnées sont à l’origine de besoins non comblés ayant des conséquences néfastes sur la santé et la qualité de vie.

L’étude fournira des données empiriques inédites sur les modèles de suivi et de soutien aux personnes ayant été traitées en raison d’un cancer et sur la capacité de transformation des pratiques professionnelles et organisationnelles en faveur des soins de survivance coordonnés.

Dans une approche de recherche interventionnelle, un partenariat étroit est en place avec les utilisateurs de connaissances au palier provincial et local, incluant une survivante afin de maximiser la pertinence des résultats pour la pratique.

IRSC-CIHR

CISSS de la Montérégie-Centre

Appuis financiers à la recherche

Ces travaux de recherche sont rendus possibles grâce au soutien financier du programme Subvention Projet des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre.

Responsables de l'Étude MORO

Chercheure principale : Dominique Tremblay (désignée)

Utilisateurs de connaissances principaux : Lyne Marquis

Cochercheurs : Karine Bilodeau, Maud-Christine Chouinard, Martin Fortin, Isabelle Gaboury, Catherine Prady, Nassera Touati

Personnel de recherche : Yves Leblanc

Courtière de connaissances : Johanne Cournoyer

Ensemble, pour et avec les personnes
touchées par le cancer

Université de Sherbrooke    Centre de recherche - Hôpital Charles-Le Moyne